Confidences

Montagnac, le 6 Janvier 2020

Cher(es) Client(es),
Le passage en Agriculture Biologique nous est apparu comme une évidence, mais son application augmente nos coûts de production et plus que prévus.
Nous accusons encore une petite récolte (-23%) suite à la sécheresse printanière et estivale (moins de 90mm de pluie de janvier à fin septembre : inédit !) ainsi qu’aux chaleurs excessives du 28 juin où nous avons enregistré 45°C à 20h le soir. C’était étouffant ! Le lendemain en faisant le tour des vignes ce fût la sidération : Les jeunes vignes qui n’étaient pas encore bien implantées, furent littéralement brulées. Il n’y avait plus une feuille verte. Les vignes plus âgées ont également souffert car au couchant, nous constations beaucoup de raisins séchés. Un véritable choc !
Nous devons faire face à de grands changements climatiques qui varient d’un extrême à l’autre. Il y a 2 ans, nos vignes ont pâti du gel, cette année de la sècheresse… Cela nous pousse évidement à remettre en question nos pratiques culturales.

Paradoxalement les équilibres des vins n’ont jamais été aussi bons que cette année !
Comme disait un chanteur que l’on aime bien : « Comprend qui peut » (Boby Lapointe).
Les méninges se creusent, les avis vont bon train, il faudra faire les bons choix.

Nous vous remercions pour votre confiance.
Vigneronnement vôtre,
Yves & Anaïs